Elle fabrique du bonheur

Nadia est mère d’un garçon de 7 ans et d’une fille de 5 ans. Chaque jour, après avoir déposé Adam et Inès, elle prend quelques minutes pour elle. Elle s’assoit sur ce banc public à quelques pas de l’école. Le premier soleil de l’été avait déjà réchauffé les lattes en bois. Depuis plusieurs semaines Nadia est sereine, moins inquiète qu’à son habitude. Elle essaie de sourire. 

Elle ouvre son agenda, elle s’organise. Elle entame une xieme todo list, elle planifie sa semaine, son mois, sa vie. Elle fait tout pour tout bien faire, pour que demain soit moins imprévisible. Tout prévoir à la minute prés pour être prête à être…

Pendant un instant, elle s’interroge sur le sens de ce fonctionnement au millimètre près. Est-ce que cela la rend heureuse. heureuse ?

Est-ce le bonheur se mesure ? Est-ce qu’elle en a assez ? 
Nadia le sait au fond d’elle, le bonheur se vis à la seconde, il ne se prévoit pas, il ne s’anticipe pas, il ne se planifie pas. Il se vit quand il se présente. Nadia est assise sur ce banc, elle accueille ces rayons de soleil de l’été. Elle a l’impression que son coeur se réchauffe. Elle est assise et elle se rend compte qu’elle est heureuse. Elle est heureuse et elle sourit.

Cet article a 1 commentaire

  1. Anne Weyer

    Jolis textes !👍😎

Laisser un commentaire